Se poser les bonnes questions

auto entrepreneur

Le statut flexible d'autoentrepreneur permet à quasiment tout le monde d'entreprendre. Cependant il y a des métiers qui ne sont pas vraiment adaptés à ce statut avec les risques que cela comporte.

Cumul de profession pas aussi facile qu'il n'en parait

Pour l'instant il n'y a pas de chiffres officiels sur la répartition par origine des autoentrepreneurs. Quel est le pourcentage d'autoentrepreneurs salariés? d'autoentrepreneurs chômeurs? d'autoentrepreneurs étudiants? Quels sont les secteurs les plus représentés?

Hormis le cas des chômeurs, tous les autres cas sont des cas de cumul de travail. C'est ce cumul qui doit être pris en considération. S'il est facile de cumuler des emplois ne nécessitant pas de contrainte géographique, horaire ou de spécialité, cependant, exercer la métier de maçon avec celui de comptable relève de la gageure. Bien sûr c'est un exemple un peu extrême mais il illustre bien qu'il existe des non possibilités d'association d'emplois.

Cet article illustre quelques exemple d'inéligibilité au statut d'autoentrepreneur, car certaines profession comme :

exclues les activités ressortissant de la TVA immobilière, comme les locations d'immeubles nus à usage professionnel. A la liste des interdictions, il convient d'ajouter la production littéraire scientifique ou artistique, de même que la pratique de sports, du moins lorsque les bénéficiaires ont opté pour une imposition sur la base d'une moyenne des bénéfices des quatre années précédentes.

Par contre, les métiers suivants sont les plus cités : les loueurs de chambres d'hôte, les traducteurs, les formateurs indépendants, les conducteurs de personnes dans le cadre des services à la personne. Ce sont des métiers nécessitant peu d'investissements de départ en matériel.

Outre les aspects légaux, il ne faut pas oublier l'aspect logistique. Exercer un métier de maçon en autoentrepreneur est assez exigeant sur les horaires pour un non chômeur. Si les étudiants sont épargnés avec peu de contraintes familiales, il ne faut cependant pas oublier qu'il y a les études en parallèles et que l'entrepreneuriat ne doit pas se faire au dépend des études. Le problème est enocre plus ardu pour les personnes ayant des enfants qui doivent jongler avec l'organisation. Peu de gens sacrifieraient le temps à consacrer à leur progéniture pour gagner quelques milliers d'euros supplémentaires.

Autoentrepreneur : Pourrez vous gagner vraiment beaucoup?

A première vue le plafond de 32000 euros pour les services par exemple semble bas, mais dans la réalité doubler son salaire n'est pas gagné d'avance. Noubliez pas que le tier du chiffre d'affaire (et non des bénéfices) est prélevé par l'Etat. 32 000 euros, cela correspond à 2600 euros de recette par mois. Si vous travaillez déjà 8 heures par jour, comptez 8 heures de sommeil il vous reste au maximum 8 heures pour vous consacrer à votre seconde activité. Pour être réaliste, vous n'aurez pas 8 heures, ni même 6, difficilement 4. Le plus souvent 2 à 3 heures par jour (plus d'heures travaillées le week-end quand même).

C'est vraiment la notion de complément de revenu qu'on doit assimiler. N'espérez pas gagner énormément d'argent vues les contraintes logistique, familiale.

Le statut d'autoentrepreneur vaut il la peine?

Certainement. A condition de bien choisir et réfléchir à ce que l'on peut faire. C'est un très bon tremplin pour créer une entreprise classique. Cette formule permet d'essayer sans prendre beaucoup de risque, si ça ne marche pas, on ne perd pas beaucoup. Les professions qui sont les plus aptes à bénéficier de ce statut sont celles où il est possible de travailler chez soi.

Posté le 2009-02-09 00:00:00


1 Commentaires
achat erotique

2011-03-20 16:36:25


Leave a Comment

Name*
E-mail*
Website