Etudiant, webdesigner, et autoentrepreneur : c'est facile !

auto entrepreneur

C'est tellement facile d'entreprendre, pourquoi s'en priver ?

Vincent est étudiant en licence Multimédia et Art Numérique et voudrait vendre des services de conception de site web. Son site web Yxus.fr. Pour lui la facilité offerte par le statut d'auto-entrepreneur a été le facteur déclencheur pour sauter le pas.

La simplification des démarches administratives, de coûts de création réduits à néant ainsi que du prélèvement forfaitaire et libératoire unique de toutes les cotisations ont été décisifs dans mon choix d'adopter le statut d'auto-entrepreneur dès sa mise en place.

Pour lui les démarches de l'inscription à la réception de son SIRET ont été très rapides, ce qui n'a pas été le cas de tout le monde. Il donne comme conseil de bien lire le formulaire et se renseigner sur le site de l'APCE pour remplir correctement le formulaire.

Auto-entrepreneuriat pour un revenu d'appoint ou un réel essai à transformer?

Le gouvernement veut aider les Français à créer leur propre entreprise, et le statut d'auto-entrepreneur est leur fer de lance pour booster les chiffres déjà mirifiques de créations d'entreprises en France. En particulier les chômeurs et les étudiants sont les cibles idéales pour remplir cet objectif. Qu'en est-il de Vincent?

Il s'agit principalement d'un projet complémentaire à l'heure actuelle. L'objectif pour moi est d'aider mes parents dans les coûts de mes études. Je pense aussi que c'est une chance formidable pour son expérience personnelle et donc les futures embauches qui en découleront car l'activité constitue une réelle entrée dans la vie active.

C'est clair dans sa réponse, Vincent voit plutôt le statut d'auto-entrepreneur comme une solution temporaire (pour l'instant), et non comme un essai pour tâter le marché et ensuite se lancer vraiment. Sa position par rapport aux embauches est que : être auto-entrepreneur c'est bien sur le CV.

Voilà qui remet en cause l'objectif premier de l'auto-entrepreneuriat

Plutôt que de faire un job d'étudiant pour arrondir les fins de mois, Vincent préfère mettre à profit son expertise dans son domaine. Classiquement les étudiants font un job au MacDo du coin, du tutorat, ou serveur dans un restaurant, avec l'auto-entrepreneuriat, une nouvelle forme de job d'étudiant est en train de naître. Quid de l'entrepreneuriat dans tout ça? Loin de vouloir faire des projections dans tous les sens, attendons de voir s'il y a une tendance dans les mois qui viennent pour avoir une idée plus précise.

Posté le 2009-02-20 00:00:00


1 Commentaires
achat gay

2011-03-20 16:41:55


Leave a Comment

Name*
E-mail*
Website